Comment améliorer votre santé grâce aux outils de développement personnel

De nombreuses personnes sont confrontées au stress et aux angoisses qui les empêchent de vivre sereinement. Elles se mettent alors à la recherche de solutions pour les aider à gérer ces angoisses, voir à les dépasser. Mais prenez un petit instant afin de réfléchir à toutes les conséquences que peuvent avoir ces angoisses.

Il s’avère que les stress général est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Tout d’abord, derrière le stress et les angoisses se caches un tas de barrières invisibles qui vous empêchent d’avancer. Cela passe par un manque de confiance en vous, qui vous freine dans votre envie d’entreprendre, ou de rencontrer. Mais cela a également des répercutions sur votre vie future, en vous faisant imaginer toutes prise de risques comme un échec inévitable. Il faut donc voir tous ces problèmes comme un ensemble.

La PNI, est une étude qui va prendre le problème dans sa globalité. En effet, la PNI ou psycho-neuro-immunologie, tente de faire le lien entre le stress général que vous subissez au quotidien, et les conséquences sur votre psychologie, votre système neuroendocrinien, et le système immunitaire. En d’autres termes, les liens unissant l’esprit et le corps.

1. Le stress chronique, l’ennemi de votre santé

Vous le savez certainement, le stress est une réponse d’adaptation de l’organisme aux contraintes et aux agressions qu’il subit. Cela déclenche une succession de réactions pour permettre à l’organisme de gérer ces situations.

On distingue deux phases dans le processus du stress :

La phase d’alarme : Votre rythme cardiaque et votre tension artérielle augmentent. Certains muscles se contractent et du glucose est libéré dans le sang. Votre organisme réagit à cette situation de stress en stimulant les glandes surrénales afin de liber de l’adrénaline. Le corps peux ainsi réagir immédiatement.

La phase de résistance : Ensuite, l’organisme libère tout un cocktail d’hormones, dont le cortisol, la dopamine, et des endorphines. Une fois la situation stressante apaisée et contrôlée, s’en suit donc une réaction de détente. Et l’organisme retourne enfin à son métabolisme naturel.

Mais il arrive que les situations stressantes dure plus longtemps, ou qu’elle se reproduise plus fréquemment. Typiquement, chez les personnes aillant des crises d’angoisses sociales ou générales, et de nature anxieuses. Vous entrez alors dans une troisième phase que l’on appelle la phase d’épuisement. Pourquoi la phase d’épuisement ? Vous allez comprendre : Votre organisme va devoir produire les hormones afin de gérer les situations stressantes quasi-continuellement ! Vous imaginez donc que pour votre corps, cela demande une énergie énorme, et donc un épuisement récurent.

Pour terminer et pour être vraiment complet, je vais apporter une précision. Tout les stress ne sont pas négatifs. Car oui, il existe non pas un, mais deux stress. Là ça se complique vous allez me dire… Alors je vais tâcher de faire simple. Il y a d’abord le mauvais stress, celui qui tire vers le bas, et qui devient néfaste à moyen et long terme sur votre organisme. Puis, il y a le bon stress, que l’on appelle l’eustress. Lui vous apportera une stimulation légère et positive. Et vous aurez alors une énergie accrue et une envie de vous dépasser.

2. Pour améliorer votre système immunitaire

Aujourd’hui, nous savons que le stress affaiblit l’organisme. Le lien est donc tout trouvé entre le facteur de stress prolongé, et l’organisme fatigué qui sera plus vulnérable aux virus. Les cellules du système immunitaire sont comme endormies à force de baigner dans le cortisol, l’hormone du stress. Des chercheurs de l’université de Pittsburgh ont d’ailleurs chercher à prouver scientifiquement cette hypothèse. En étudiant comment l’organisme de personnes en bonne santé réagit face à une infection, selon qu’elles soient stressées depuis plusieurs semaines ou au contraire très peu stressées. En prenant l’exemple du rhume, ils ont constaté que sous l’effet d’un stress prolongé, le niveau de résistance des cellules au cortisol augmente. Ainsi l’inflammation, et donc le développement de l’infection, sont favorisés puisque l’effet anti-inflammatoire du cortisol est atténué.

A l’inverse, les techniques de gestion du stress semblent renforcer les processus de santé. Prenons pour  exemple un des outils de développement personnel : la méditation. Longtemps perçu comme une activité religieuse ou même psychédélique, la méditation possède pourtant d’énormes bénéfices.

Lorsque je me suis mis à la recherche de méthodes pour lutter contre mon stress, j’ai très rapidement trouvé de nombreuse utilité à la méditation. Et au fil du temps, j’ai fini par y associer d’autres outils de développement personnel que je détails dans ma propre méthode. Pour faire le plus simple possible, c’est la mise en place d’un état de conscience modifié qui permet d’observer une augmentation de l’immunité. Et je vous rassure, cela ne demande pas de pratiquer pendant des heures. Commencez par mettre en place des séances de méditations de 10 min. Les premiers bénéfices s’en ressentiront, et très vite vous aurez l’envie d’augmenter la fréquence des séances. Croyez moi !

Preuve est faite que vous pourriez augmenter de façon significative votre système immunitaire en cherchant à combattre vos stress et vos angoisses. Il faut simplement trouver les bons outils afin de comprendre votre stress, vos angoisses, et ainsi en tirer deux nombreux avantages.

3. Augmenter votre espérance de vie

Et tout d’abord un chiffre : 33 ans. Des chercheurs des universités de Stanford et Harvard affirment que notre espérance de vie peut diminuer de 33 ans face à des conditions stressantes quotidiennes. Le stress est aujourd’hui un immense problème de santé publique. Et pourtant nous sommes encore trop peux nombreux à prendre la décision de le combattre réellement. Les hormones sécrétées lors d’une situation stressante vont laisser également des traces dans l’organisme. Ces déchets se déposent alors sur les artères, les articulations, la peau et favorisent un vieillissement des tissus.

Mais toutes ces conséquences peuvent être enrayées. Apprendre à connaître et à gérer votre stress doit devenir un véritable mode de vie. Et si vous ne vous êtes pas encore intéressé à l’impact du stress chronique sur votre santé, je vais vous donner les principaux outils afin de commencer à en diminuer l’impact :

  • La méditation
  • L’activité physique
  • Une bonne alimentation
  • Un sommeil de qualité
  • La confiance en soi

Vous pouvez tout à fait débuter par des exercices simples de respiration, de relaxation ou de représentation mentale. Lors d’une séance de méditation, le but est de se débranche des stimulations du monde extérieur et se centrer sur vous-même. Cela doit alors vous amener à une modification de l’état de conscience, qui vous introduit à un mode de fonctionnement cérébral différent. Certains chercheurs émettent même l’hypothèse que ce nouvel état de conscience met en veille l’hémisphère rationnel au profit de l’hémisphère créatif. Des solutions nouvelles peuvent alors vous apparaître. Enfin, le stress génère également des radicaux libres. Cela a pour effet d’augmenter le dommage oxydatif, c’est-à-dire le vieillissement et la mort des cellules. On parle alors de stress oxydatif.

Conclusion

Toutes ces conséquences sont bien réelles. Il est ainsi important de prendre conscience de tous les aspects que peut avoir le stress sur votre santé. Si le stress et les angoisses peuvent se manifester de multiples façons, il vous faut alors chercher à surmonter chacune d’entre elles. Regagner confiance en vous peut très bien être le premier pas dans cette direction. Il faudra alors chercher à sortir de votre zone de confort, pour repousser vos angoisses toujours un peu plus loin. Vous envisagerez votre vie plus sereinement, et récréerez le lien unissant l’esprit et le corps.

Commentaires fcbk

Leave A Response

* Denotes Required Field