Comment contrôler l’anxiété sociale de façon naturelle ?

L’anxiété sociale n’est pas la conséquence d’une cause unique, mais plutôt l’association de différents facteurs. Les uns sont liés à la personnalité et au tempérament de chacun, les autres aux expériences et événements de votre propre vie. L’angoisse sociale est peut-être l’un des types de trouble anxieux les moins connus, mais il est pourtant fréquent. Et cela a de fortes influences sur la vie quotidienne.

Il est donc urgent et vital pour les personnes concernées, de trouver une solution qui arrivera à les soulager. Et comme souvent, la souffrance qu’occasionne l’anxiété sociale peut pousser à se tourner vers la prise de médicaments.

Pourquoi se tourner vers les médicaments ne vous guérira pas ?

Tout d’abord, il faut reconnaître les troubles que vous fait subir l’angoisse sociale ou l’anxiété sociale. Vous êtes certainement confronté à de l’anxiété et du stress quotidien. Il se peut même que vous fassiez des crises de panique si cette angoisse devient trop fort. Celle-ci provoque alors des tensions dans tout votre corps, et vous fatigue. Cela peut même entraîner chez vous des troubles du sommeil.

La solution toute trouvée serait alors de prendre des anxiolytiques ou des somnifères. Mais ce réflexe, si il peut vous soulager rapidement, ne réglera d’aucune façon la source, ou les sources du problème. Ce qui cause votre stress, autrement dit votre phobie sociale sera toujours belle et bien présente. Et une fois les médicaments stoppés, vos troubles reviendrons aussi tôt.

Vous devez donc essayer d’explorer de nouvelles voies, qui seront bénéfiques pour vous, tout en préservant votre santé. Ces solutions doivent également être efficaces sur le long terme. L’objectif est que vous deveniez complètement libre et indépendant par la suite. Autrement dit, que vous arriviez à vous libérer de tout traitements médicamenteux, aussi bien que de thérapie pour vivre pleinement votre vie.

Et pour arriver à atteindre ce but, il faut bien entendu du temps. Mais vous devez également progresser pas à pas et prendre des décisions réfléchies. Il ne s’agira pas de stopper tout traitement par exemple du jour au lendemain si vous êtes dans ce cas. Mais il serait tout à fait possible de combiner un traitement à des méthodes de développement personnel. Cela pour vous détacher progressivement de la première solution, et commencer à vous attaquer aux racines réelles du problème.

Calmer l’anxiété sociale par la respiration

Si vous êtes sujet aux périodes de forte angoisses sociales, voici une première solution pour vous aider à les gérer. Apprenez à mieux respirer. L’angoisse modifie votre respiration, et votre souffle devient plus court, ce qui augmente votre sensation d’oppression et d’anxiété.

Apprendre à contrôler votre respiration dans ces moments, peut donc vous être d’une grande aide. Je vais vous partager une méthode de respiration simple à mettre en place, et que vous pourrez appliquer chez vous dès à présent. Il s’agit de la respiration que l’on appelle abdominale.

Voici comment procéder :

  1. Placer votre main gauche sur votre ventre. L’endroit juste en bas du sternum et au-dessus du nombril. Puis la main droite derrière vous, en bas de votre dos.
  2. Pour la deuxième étape, vous allez prendre une grande inspiration lente par le nez. Remplissez vos poumons le plus possible, en vous rappelant que votre cage thoracique ne devrait bouger que très peu pendant l’exercice. Votre ventre devrait ressortir en poussant vers l’extérieur pendant l’inspiration.
  3. A l’étape trois, une fois que vos poumons sont remplis, prenez une pause, puis expirez tout l’air emmagasiné par la bouche. Votre main gauche appuie sur le ventre, la main droite contrôle que votre dos ne s’arrondit pas. Pendant que vous laissez l’air s’échapper, détendez vous, relâchez vos
    muscles.

 

Les biens-faits

La respiration abdominale est à la base des pratiques de relaxation et de méditation. Elle va faire intervenir plus activement votre abdomen et votre diaphragme permettant alors de remplir presque totalement vos poumons. L’inspiration est alors plus profonde et plus longue. Cette respiration permet de ralentir vos tensions musculaires, votre rythme cardiaque, votre pression artérielle, entraînant ainsi une sensation de détente et de calme.

Une respiration profonde va également permettre d’optimiser l’oxygénation de vos cellules en stimulant la circulation sanguine mais aussi notre circulation lymphatique qui est nécessaire à l’élimination des toxines, des déchets et à la stimulation du système immunitaire.

Cette méthode de prise de contrôle de votre respiration a pour but de retrouver toutes les sensations que vous apporte une bonne respiration. Non seulement en tant que réflexe naturel et instinctif, mais également en tant qu’action réfléchie, et volontaire. Vous allez réapprendre à respirer correctement, en accord avec les besoins de votre organisme et en utilisant celle-ci comme un outils.

La respiration abdominale est en ce sens idéale. Elle vous apportera de nombreux biens-faits sur le fonctionnement de votre organisme :

  • détoxifie votre corps (70 % des toxines peuvent être éliminées)
  • améliore la posture
  • renforce le système immunitaire
  • améliore la concentration 
  • améliore le sommeil

 

Il faudra bien entendu plusieurs séances pour parvenir à en tirer tous les avantages. Et encore un plus pour parvenir à utiliser cet outils n’importe où et n’importe quand. Mais si vous vous appliquer à mettre en place un exercice respiration régulièrement, vous obtiendrez sans aucun doute de vrais résultats.

Les effets sur l’anxiété sociale

Vous pouvez combattre la phobie sociale et la traiter en combattant l’anxiété et les constructions anxieuses négatives. Ainsi, posséder une méthode simple que vous pouvez appliquer partout et à tout moment permettant de vous apaiser, vous donnera une première forme de sérénité.

Ensuite, l’action de la respiration abdominale en elle même agira directement sur vos angoisses et votre anxiété sociale. Comment ? L’anxiété sociale provoque comme on l’a vu, une accélération du rythme cardiaque et de la respiration. Cela entraîne tout un tas de conséquences comme des difficultés à réfléchir ainsi que de concentrations, et vous finissez par perdre tous vos moyens. Mais parvenir à apaiser cet état de fort stress vous aidera à reprendre le contrôle de vos émotions, et vous permettra de retrouver vos capacités de réflexions. Vous lutter alors de façon active sur l’un des facteurs de votre angoisse ou anxiété sociale.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas une seule réponse aux problèmes d’hyper-réactivité émotionnelle involontaire face à des situations précises. Mais pour sortir de cette prison de verre, il va falloir réveiller puis désactiver ces réflexes de peur incontrôlées par des mises en situation progressives et répétées. Vous pouvez donc surmonter votre phobie ou angoisse sociale, parfois même d’une façon spectaculaire et rapide, à condition d’apprendre à faire face à ses peurs.

Et cela doit se passer par un apprentissage pas à pas, au besoin en vous appuyant sur des outils comme celui de la respiration abdominale, qui pourront vous faciliter le passage à certaines étapes dans votre progression.

Enfin, le but n’est pas de faire disparaître complètement la peur. Il serait même faux de vous faire croire ceci possible. La peur en soi est quelque chose de naturel et utile. Ce que doit être votre but, c’est de rendre cette peur normale, adaptée, modérée, et contrôlable. C’est pourquoi une bonne méthode doit associer à vos efforts, des exercices de confrontation et d’acceptation de la peur.

Vous pourrez ainsi faire reculer de façon durable ces angoisses, et parvenir à vivre plus sereinement les instants présent. Les outils de relaxation et de méditation sont donc de plus en plus souvent utilisées pour aider à surmonter les peurs excessives.

 

Avant de partir, voici un article régulièrement consulté, qui pourrait également vous intéresser :

Comment méditer autrement en prenant un bain de forêt ?

Commentaires fcbk

Leave A Response

* Denotes Required Field