3 principes pour augmenter votre charisme lors d’une rencontre

Quelles sont les 3 grands principes lors d’une rencontre qui vous fera gagner en charisme  ?

 

C’est une question toute à fait légitime, car une rencontre peut avoir de nombreux enjeux (sociaux, professionnels, sentimentaux, etc). Et il n’est pas toujours facile de donner la bonne image de soi. Je voudrai faire ici la distinction entre une bonne image de soi, un charisme positif, et une fausse image, un charisme envahissant. Lors d’une première impression, vous pouvez tout à fait donner une image de vous qui ne vous correspondra pas, et c’est un piège dans lequel il faut éviter de tomber.

Tout d’abord parce que vous serez vite mal à l’aise dans un rôle qui n’est pas le votre. Puis, les personnes qui vous entourent, se rendront compte tôt ou tard de la supercherie, et les conséquences seront vraiment négatives.

Il faut donc que vous cherchiez à améliorer avant tout votre communication, en passant par la communication non-verbal et verbal. Et en aucun cas, essayer de mentir à votre interlocuteur(-trice).

Vous avez peut être lu ou essayer d’appliquer certains conseils, vous disant par exemple d’être le plus drôle possible lors d’une première rencontre. Seulement, si votre personnalité n’est pas celle d’un show man, alors cela peut vite tourner au drame ! Et essayer d’être absolument drôle vous fera très vite passer pour le lourdaut de service. De la même façon, je ne vous conseil pas d’essayer absolument de briller par votre intellect. Là aussi, le risque est de passer pour quelqu’un de bien trop prétentieux pour que l’on s’intéresse à lui…

Si la première impression est un exercice qui peut paraître compliqué, tester une méthode à la fois, ainsi que la pratique régulière de ces méthodes vous aidera de façons certaines à améliorer votre compétence dans ce domaine. Vous gagnerez alors certainement en confiance en soi, ainsi qu’en charisme.

Vous renverrez également une meilleure image de vous même aux autres personnes. Ce qui vous permettra de vous faire de nouveaux amis, d’avoir plus d’influence, ou bien de vous sentir tout simplement mieux avec vous même.

Alors, quelles sont les 3 grands principes que vous devez absolument appliquer pour gagner en charsime :

 

1) Ne prenez pas tout l’espace

 

 

Je pourrais aussi commencer ce paragraphe par « trop de charisme, tue le charisme. » En faite, par « espace » j’entends aussi bien l’espace physique que l’espace de communication. Je m’explique. Vous pourriez très bien avoir le réflexe d’en faire de trop comme on dit. Tout d’abord, en parlant tel un moulin à paroles, pour essayer de focaliser toute l’attention sur vous seul. Première erreur ! Il faut au contraire, que vous cherchiez à écouter les personnes autour de vous. Ne tentez pas de dominer l’espace en étant trop présent par votre discours. Sinon, les gens finiront pas essayer de vous fuir à défaut de vouloir vous connaître… Et c’est tout l’effet inverse que l’on cherche.

La deuxième erreur serait d’occuper un espace qui n’est pas le votre. Vous avez peut être déjà rencontré une de ces personnes très « tactile » lorsqu’elle parle avec d’autres. C’est une sorte de réflexe inconscient pour capter l’attention de ses interlocuteurs, et qui traduit souvent un manque de pertinence de ses propos qui doivent alors être appuyés par le toucher. Vous pourriez ce cette manière essayer de jouer la proximité avec votre interlocuteur(-trice) en abusant de ce langage tactile.

Et c’est malheureusement tout l’effet inverse que vous aurez. Plutôt que de vous rapprocher, vous aller à coup sûr rentrer de façon très maladroite dans une zone sociale où vous n’avez pas votre place. Une gène sera immédiatement ressentie de la part de la personne en face de vous, qui cherchera à s’éloigner.

Toute cette communication pourra finalement être perçue soit comme une sous-communication pour déguiser votre peur, et votre manque de confiance, soi au contraire, comme votre vraie personnalité. Et vous paraîtrez alors comme quelqu’un d’extrêmement narcissique, et égocentrique (ce que vous n’êtes absolument pas j’en suis sûr).

Il vous faut donc bien prendre conscience de cette notion d’espace, et apprendre à utiliser cela pour atteindre l’objectif que vous souhaitez tirer de cette rencontre.

 

2) Ne négligez pas votre contact visuel

 

Un autre aspect qui relève encore une fois de votre communication non-verbale (oui, encore elle) est le contact visuel. Si vous négligez cet aspect, c’est tout le reste de la rencontre qui pourra en être affectée.

Imaginez un instant, une personne qui éviterai tout contact visuel avec les gens qui l’entoure. Vous ressentiriez immédiatement l’impression de timidité et de manque de confiance en soi que la personne communique malgré elle. Et il sera alors très difficile par la suite, de donner une image rassurante, qui suscite l’envie d’aller à sa rencontre ou d’engager la conversation avec.

Si au contraire, vous adopter un regard qui se projet vers l’avant, cela sous communique une personnalité bien plus rassurante. Mais il ne faut pas tomber dans l’excès inverse. Soutenir fixement le regard d’une autre personne en particulier, de façon exclusivement provoquente n’est pas la bonne solution. Balayez loin devant vous, pour vous apporter une meilleure appréhension de votre environnement et par conséquence vous aider à mieux trouver votre place. Vous pourrez également plus facilement anticiper les choses, et trouver les personnes avec lesquelles vous souhaitez échanger par la suite.

3) Évitez de mener un interrogatoire

 

Résultat de recherche d'images pour "interrogatoire"

Lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, je donne souvent ce conseille de ne pas hésiter à prendre les devants en commençant à parler en premier. Deux avantages ressortent avec cette méthode.

En commençant la conversation, vous faites une nouvelle fois preuve d’assurance et de charisme. Ce qui vient appuyer la première impression que vous avez pu donner. Ensuite, vous pouvez ainsi tout à fait orienter la conversation en posant vous même les questions à votre interlocuteur(-trice). Cela vous évitera à coup sûr de trop parler de vous dès le départ, si vous n’êtes pas du genre extraverti.

Mais il y a encore une fois un piège à éviter absolument dans cette méthode. La conversation ne doit en aucun cas tourner à l’interrogatoire ! Vous devez apprendre à ressentir le fil de la conversation. A l’aide des questions pour alimenter celle-ci, mais également à l’aide de quelques silences, la conversation devra être fluide. Les personnes aiment bien entendu se sentir valorisées. Et poser des questions sur elle ira dans ce sens. Mais elles seront au contraire très vite agacées en vous voyant enchaîner celles-ci. Ne cherchez pas à éviter à tout prix les blancs dans une conversation. Prenez votre temps, et laissez le conversation se dérouler de façon la plus naturelle possible.

Conclusion

N’hésitez pas à tester ces quelques conseils. Choisissez de travailler un point à la fois, afin d’en voir les résultats. Il n’est pas toujours facile d’engager une conversation avec des inconnus. Cela fait parti de la personnalité de chacun, mais ce manque de confiance ne doit en aucun cas vous freiner dans vos rencontres. Cela ne doit pas vous empêcher de réaliser vos rêves et encore moins être la source d’une frustration. Si c’est le cas, vous devez avant tout agir, en cherchant des solutions et méthodes qui vous apporteront les bonnes solutions.

 

Commentaires fcbk

Leave A Response

* Denotes Required Field