blemmophobie-confiance-en-soi-solitude
confiance en soi

7 Méthodes pour lutter contre la blemmophobie

Comprendre la blemmophobie

Pour bien comprendre le terme de blemmophobie, commençons par une question qui m’a fait beaucoup réfléchir, et m’a donné l’envie de commencer ce travail sur moi :

Combien de regrets ai-je aujourd’hui, et qui sont dus uniquement à la peur du regard des autres ?

Si la réponse est : 50 %; beaucoup ou je n’ose même pas y penser… alors vous êtes certainement dans la même situation que moi il y a quelques années !

La blemmophobie est bien plus que se sentir introverti. C’est une phobie du regard des autres. La prise de parole en public, la participation à des activités en groupe, affirmer son point de vue font parti des choses deviennent alors très vite insurmontables.

Il y a plusieurs degrés de peur dans la blemmophobie. Mais un lien commun vient alimenter cette peur du regard de l’autre. Une faible estime de soi, et un manque réel de confiance en soi. La blemmophobie va alors vous entraîner dans une solitude, en vous forçant à vous replier sur vous même. Et pour finir, c’est une crainte des autres, parfois même une agressivité qui va grandir en vous, mais qui ne sera que le signe d’une défense dû à votre peur. Malheureusement, ça les autres ne le comprendront pas…

On comprend donc qu’au centre de ce trouble se trouve une mauvaise image générale de soi. Le corps, la façon d’être, de s’exprimer ou de bouger sont autant de raisons de ne pas s’assumer face aux autres.

L’approche congitivocomportementale ou PNL est souvent conseillée pour aider les personnes à se confronter directement et efficacement à leurs peurs. Et les résultats sont souvent intéressants.

 


>>> Une formation pour vous aider davantage : Osez la confiance en vous (1210 personnes suivent déjà ce cours)


Les raisons de la blemmophobie

lutter contre la blemmophobie
comment lutter contre la blemmophobie

Je vais maintenant essayer de vous décrire plus précisément la blemmophobie, pour vous aider à mieux comprendre les signes liés à ce trouble. Vous pourrez ainsi avoir toutes les clés, et trouver les meilleures méthodes pour commencer un travail sur vous, et faire reculer ce mal-être.

Tout d’abord, être blemmophobe veut dire que l’on cherche en permanence à plaire à tout le monde. Si vouloir plaire ou essayer d’être agréable pour les autres est une bonne chose, il ne faut pas pour autant perdre son identité par peur de déplaire !

C’est le problème lorsque l’on veut plaire à tout le monde. On vit avec la peur de décevoir et la crainte d’être jugé négativement ou même rejeté par les autres. On se pose alors énormément de questions qui nourrissent notre manque de confiance et d’estime de soi :

Est-ce que je suis à la hauteur ? Est-ce qu’ils vont m’apprécier ? Et s’ils me rejettent ? Qu’est-ce que les gens vont penser de moi ?

Il y a également chez les personnes blemmophobe une hypersensibilité aux jugements des autres. Et si un jugement négatif est formulé sur vous, c’est à la fois une réelle blessure, mais également une remise en cause complète. Pas de demi-mesure. La peur du regard des autres, ajouter à un manque d’estime de soi vous fera réagir souvent excessivement à la moindre critique ou remarques négatives. Vous oublierez pourtant tout aussi bien les compliments à votre égard. Ou vous ne les prendrez tout simplement pas au sérieux !

Il faudra donc apprendra à surmonter et accepter ses défauts ou ses erreurs.  Le regard que vous portez sur vous même est sur vos échecs est extrêmement dur et intransigeant. Partagez entre la peur d’être ridicule, et de ne pas à la hauteur est très forte. Mais c’est oublier que nous sommes tous humains, avec des qualités et des défauts.

La blemmophobie signifie également que l’on se compare en permanence aux autres. Cela entraîne alors une forte baisse d’estime de soi, une dévaluation de vos compétences, ainsi pour finir la perte totale de confiance en soi. Lorsque l’on manque d’estime et de confiance en soi, ce sont bien souvent les autres qui nous définissent et nous n’osons pas exprimer notre vraie personnalité.

L’autre signe particulier de la blemmophobie s’appelle le «syndrome de l’enfant intérieur». De quoi s’agit-il ? Je vous explique. En faite, comme chez un enfant, ce manque de confiance en nous va nous forcer à sens cesse être en recherche de l’approbation des autres. Lors que vous souhaitez faire quelque chose, vous cherchez avant tout l’approbation plutôt que votre intérêt ou bien être personnel.

Et cette attente d’approbation s’accompagne alors d’une certaine peur. La peur du jugement de l’autre. Tout comme chez un enfant qui attend l’autorisation de l’adulte pour lui expliquer ce qui est bien ou mal, ce “syndrome” démontre le manque de confiance dans vos choix, ainsi que l’importance que vous donnez aux regards de l’autre. Vous devez donc assumer totalement vos choix et vos actions, pour réussir à vivre pleinement votre vie.

Donner tant d’importance au regard de l’autre, lui octroie alors un pouvoir sur vous, et vous placera le plus souvent en infériorité par rapport à lui. Vous adopterez alors une attitude discrète, sans oser exprimer vos idées de peur que les autres les jugent moins bonnes.

Cela nous amène à la peur du conflit. J’ai souvent préféré me taire, ou simplement acquiescer par crainte de désaccords ou de conflits. Mais ce n’est pas juste ! Pourquoi devriez-vous être à tout prix gentil, et vous effacer ? Pourquoi être obligé de refouler vos désirs, vos idées ou votre personnalité au profit des autres ? La capacité à s’affirmer est un exercice au départ difficile, mais qu’il faut absolument travailler.

Pour cela, nul besoin de devenir autoritaire ou agressif. Vous devez simplement apprendre développer votre assertivité. Cela vous permettra d’améliorer la façon dont vous communiquez. Lors d’échanges, vous ne serez ni passifs ni agressifs dans vos interactions avec les autres. Pour autant, vous apprendrez à bien faire passer à la fois vos idées et vos envies, tout en écoutant et respectant celles des autres.

 

Comment lutter contre la Blemmophobie et la vaincre ?

lutter contre la blemmophobie
lutter contre la blemmophobie

Je vais à présent vous donner les 7 Clés qui vont vous permettre de pouvoir lutter contre la blemmophie, et retrouver confiance en vous :

1. N’ayez plus peur de déplaire ou décevoir

Vous devez apprendre à dépasser cette peur de déplaire lorsque cela est nécessaire. Vous êtes un être humain,et vous avez votre propre personnalité. Avoir des défauts, ou encore commettre des erreurs fait partie de la vie de chacun.

2. Prenez du recul sur ce que pensent les autres.

Vous devez accepter de ne pas plaire à tout le monde. Tout d’abord parce que cela est purement impossible. Mais également parce que cela vous obligerait à effacer votre personnalité au profit des autres. Et ce n’est pas quelque chose de souhaitable pour vous !

Des personnes qui portent un jugement négatif sur vous ne seront jamais agréables. Mais ces jugements ne doivent pas prendre une place trop importante. Pour ma part, j’essaye toujours de faire la distinction entre des critiques bienveillantes ou malveillantes.

3. Arrêtez de vous dévaloriser constamment

Vous devez commencer ce travail de reconstruction d’estime de soi et de confiance en soi, afin de vous accorder autant d’importance que les autres.

4. N’essayez pas d’être gentil tout le temps.

Vous ne devez pas avoir peur d’entrer en conflit avec d’autres personnes. Le conflit n’est pas forcément quelque chose de négatif. Il est normal de rencontrer des désaccords et de ressentir même des émotions fortes comme de colère, ou de la rancune.

Mais encore une fois, il vous faudra apprendre à vous affirmer sans pour autant négliger l’autre. C’est tout ce que composera votre assertivité.

5. Ne cherchez pas l’approbation des autres pour faire les choses.

Prenez quelques instants s’il le faut. Maintenant, choisissez un petit objectif simple, et rapide à mettre en place. Je vous demande juste de respecter une seule condition stricte pour ce choix : cette action devra être exclusivement pour vous. Pour VOUS faire plaisir ! Et pas pour être approuvé par les autres…

Quoi que vous fassiez, il y aura toujours une partie des gens qui vont vous critiquer. C’est inévitable.

6. Restez avant tout vous-même.

Ne vivez plus dans une peur du regard et du jugement de l’autre. Afin de pouvoir vivre pleinement, vous devez devenir pleinement vous-même.

7. Ne subissez plus votre manque de confiance en vous.

Bien entendu, pour réussir à dépasser toutes ses frustrations c’est ce travail sur vous qui sera le plus décisif dans votre avenir. L’estime de soi et la confiance en soi pourront vous apporter énormément de réponses et de solutions.

Aussi bien afin de faire évoluer votre vie dans le sens que vous souhaitez, que pour vous aider à combattre ce stress qui vous paralyse à chaque nouveau défit. Mais également, pour mieux vous connaître, connaître vos limites, et être pleinement vous-même !

 

 

Si le site et son contenu te plaît, n’hésite surtout pas à en parler autour de toi et à le partager sur tes réseaux sociaux. Je t’en serrais très reconnaissant 😉

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.