résilience confiance en soi
confiance en soi,  Développement personnel

Perte de confiance en soi : les 4 clés de la résilience

La source de votre résilience : la confiance en soi

Tout d’abord, parlons de ce qu’est la résilience. La résilience peut être définie comme la capacité à vivre, et réussir à se développer en dépit de l’adversité. Elle née de la combinaison de votre force intérieure, de votre confiance en vous, et de votre apprentissage acquis par vos expériences vécues.

Il s’agit donc d’un état d’équilibre vous permettant de faire face à n’importe quelle situation, ou épreuve. Et ces épreuves ne vous apparaîtront alors plus jamais des échecs, mais au contraire comme des défis à relever ! La résilience vous permettra de transformerez toutes vos expériences comme une opportunité de grandir, et de vous améliorer.

Et la base sur laquelle vous développerez votre résilience afin d’envisager chaque défi comme une opportunité viendra avant tout de la confiance en vous. C’est votre confiance en soi la source de votre résilience.

 

I) La résilience contre les émotions négatives

résilience confiance en soi émotions positives

Lorsque nous subissons une épreuve (perte d’emploi, conflits avec des personnes, échecs personnels), la première émotion qui nous vienne est souvent négative. Parfois cette négativité peut prendre des formes différentes, comme la colère, ou la tristesse. Nous ressentons alors un vide en nous, démuni, coupé dans notre élan.

Le résultat est alors souvent immédiat, avec une perte totale de motivation, ce qui nous fait croire que nous ne parviendrons jamais à notre objectif final.

Mais faire preuve de résilience vous donnera l’occasion de changer votre vision des choses. Voici ce que la résilience vous apportera :

  • Développer son estime de soi;
  • Devenir plus optimiste, en voyant le côté positif dans la difficulté;
  • Trouver un sens à votre vie en ayant des objectifs clairs;
  • Développer votre assertivité;
  • Ne plus être paralysé par le changement;
  • Agir pour ne plus avoir de regrets;
  • Être reconnaissant pour ce que vous avez déjà réussi à faire.

J’ai moi-même dû faire face à ses émotions négatives devant l’échec. J’avais alors souvent l’impression que le monde s’acharnait sur moi, que je n’arriverai jamais à m’en sortir. Et j’ai choisis la solution de tout abandonner.

Mais ces choix ont fini par entraîner un mal-être. La perte de motivation, le stress, l’irritabilité, et surtout une baisse importante d’estime de soi, et la perte de confiance en soi.

Faire preuve de résilience demande de travailler plusieurs compétences. Et accepter que l’on ne puisse pas toujours tout contrôler en fait partie.

La confiance en soi pourrait aussi consister à se dire “quand j’aurai traversé ça, je me sentirai plus fort”, “Je vais y arriver !” ou “J’en suis capable !”. L’échec fait également partie de l’équation. Toute la différence sera la façon que vous aurez de percevoir vos échecs.

Mais la confiance en soi peut-elle s’apprendre, s’acquérir ou se développer ?

Je répondrai que la confiance en soi est un état qui est en perpétuel mouvement. Nous pouvons donc tous faire évoluer nos compétences, pour améliorer notre vie. La confiance et l’estime de soi apportent la motivation, la détermination pour rebondir, aller de l’avant, et être plus résilient.

Maintenant, imaginez-vous retourner en enfance. La première épreuve que nous avons à affronter est d’apprendre à tenir debout, et marcher. Devant la complexité de cette tâche, comment penseriez-vous réagir avec votre regard d’aujourd’hui ?

Il va me falloir beaucoup de tentatives. Je vais connaître beaucoup d’échecs. Je vais tomber et peut-être même me faire très mal. Pourtant, vous n’imaginez pas un enfant qui après sa première chute, s’assoit et se dit que : “c’est trop dur, je n’y arriverai pas, j’abandonne”.

Ce qui se passe, c’est que tout son environnement l‘encourage, l’aide à développer sa confiance en lui, pour qu’il persévère à parvienne à faire ses premiers pas.

Mais très vite dans notre évolution, l’environnement commence à nous juger, nous évaluer, et nous comparer ! Et notre façon de percevoir les choses et nos capacités change. Les personnes ne nous encouragent plus du tout, et nous finissons par penser comme notre environnement, et perdre confiance en soi.

 

 

II) Envisagez les défis comme de nouvelles opportunités

résilience confiance en soi défi

Voici les 4 clés que vous devez appliquer pour faire preuve de résilience :

  • Accepter vos propres limites : accepter que vous ne puissiez pas tout contrôler, et que vous connaissiez certains échecs. C’est en acceptant de voir la situation comme elle est réellement que vous prendrez les bonnes décisions en agissant pour améliorer votre confiance, et gagnerez en sérénité.
  • Apprenez à mieux gérer vos émotions : un manque de confiance en soi entraîne également souvent une hypersensibilité aux émotions. Vous devez peut-être faire face à de fortes périodes de stress ou d’angoisses. Il est alors important de se centrer sur soi et sur ses ressentis. À l’aide de différentes méthodes (notamment des méthodes de respirations), vous pourrez parvenir à reprendre le contrôle de ses émotions sans paniquer.
  • Osez abandonner : c’est quelque chose de difficile, car l’abandon est un risque, surtout lorsque l’on manque déjà de confiance en soi. Mais la résilience ne veut pas dire accepter l’échec ! Comme je l’expliquai un peu plus haut, vous ne devez pas pour autant refuser l’aboutissement de l’objectif que vous vous êtes fixé. Mais il faut parvenir à comprendre cet échec, pour corriger ce qui n’a pas fonctionné.
  • Fixez-vous des objectifs : en se focalisant sur des petits objectifs, votre but final vous paraîtra plus accessible. Et de petits objectifs vous donneront de petites victoires, qui contribueront à vous encourager dans votre parcours !

III) La résilience face aux épreuves

pensée toxique insomnie angoisse nocturne

Plus nous avons de pensées négatives, et plus nous nourrissons nos pensées négatives. C’est donc ce principe qu’il faut parvenir à enrayer, et même réussir à l’inverser !

Les neurosciences ont montré que nous avons plus de 60000 pensées par jour. Mais lorsque l’on manque de confiance en soi, la majorité de ces pensées sont bien souvent négatives. Elles se construisent alors toutes de la même façon.

En partant d’une fausse représentation que nous avons de nous-mêmes et nos capacités, cela donne :

« je ne suis pas capable »;

« la vie est dure avec moi »;

« c’est trop difficile pour moi »;

« je n’y arriverai jamais» ou bien encore « je suis nul »…

Le résultat de toutes ces pensées est une tendance à dramatiser, et amplifier ce qui nous arrive. Mais ces questions dévastatrices commencent toutes par un Pourquoi ?

  • Pourquoi moi ?
  • Pourquoi je vis ça ?
  • Pourquoi il m’arrive ça ?
  • Pourquoi c’est toujours moi ?

Pour faire preuve de résilience face aux épreuves, je vous propose dès maintenant de remplacer ce « pourquoi » par « comment ? ». Et vous allez voir que cela va tout changer !

Là où vous vous posiez des questions auxquelles vous n’aviez pas la réponse, utiliser le “comment” va vous amener à construire une vraie réflexion jusqu’à la bonne réponse.

Je vous donne un exemple plus concret. Au lieu de vous dire “pourquoi ça m’arrive à moi ?”, demandez-vous plutôt “Comment je peux rebondir ?”.  Ou bien encore “comment avancer malgré cette épreuve ?”, “Comment  trouver l’énergie nécessaire ? Comment réagir face à cela ?»

Vous certainement me dire que tout cela est facile à dire après tout. Mais que dans la vraie vie, ça ne réglera pas vos problèmes si facilement. Et je vous répondrai “vous avez raison ! »

Le manque de confiance en soi, ou le manque d’estime de soi est quelque chose de difficile à surmonter. Je le sais que trop bien, étant passé par ces mêmes difficultés. Mais se trouver des excuses devant toutes solutions paraissant un peu difficiles ne vous aidera pas non plus. Et la première des solutions doit consister à changer la façon dont vous percevez les choses. Car tout ce que vous pensez aura une influence directe sur vos émotions, et vos capacités à faire face aux épreuves. Soyez donc vigilant aux pensées qui vous nourrissent.

Demandez-vous si cette pensée est utile, ou justifiée. Au contraire, est-ce qu’elle vous fait du mal, vous freine et vous empêche de réfléchir ?

Et si la pensée qui se présente à vous n’est pas utile, ne nous valorise pas, et ne vous met pas en confiance, alors changez là !

III) Apprendre à gérer ses émotions

gérer stress émotion méditation

En début d’article, je vous expliquai que la résilience était un état d’équilibre, permettant de faire face à n’importe quelle situation, ou épreuve. Et ces épreuves vous apparaîtront alors comme des défis à relever ! Et pour maintenir cet état d’équilibre, il vous faudra apprendre à mieux gérer vos émotions toxiques. Ce sont ces émotions qui vous paralysent et vous empêchent d’avancer.

Pour cela plusieurs méthodes sont applicables de façon simple. Il existe par exemple la méditation de pleine Conscience (ou Mindfulness). Cette nouvelle technique de méditation se différencie par son approche totalement détachée de toutes religions. Elle s’appuie sur les bases de toutes les techniques de méditation connues.

Il s’agit de vous entraîner à poser votre esprit dans l’instant présent. Contrairement à certaines pratiques de méditations qui poussent à se déconnecter de son environnement, la méditation de pleine conscience va vous aider à marquer une pause dans votre rythme souvent effréné. Vous allez seulement devoir vous concentrer, et prendre conscience de ce qui se passe en vous, et autour de vous.

Pour cela, il faut également parvenir à écarter toutes les difficultés et les soucis rencontrés en ce moment. Ainsi que toutes les ruminations et les échecs passés.

Une autre méthode extrêmement simple (et qui fonctionne énormément pour moi) est de vous faire une sorte de petit recueil de citations positives. À l’aide de votre application de prise de notes sur votre smartphone, ou d’un simple petit carnet, vous pourrez relever les citations lues ou entendues qui font sens en vous.

Ces petites phrases agiront alors comme une sorte de “booste” dans vos moments de doute, et de baisse de motivation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.