Comment arrêter de s’inquiéter : 9 habitudes simples !

Bonus : Téléchargez gratuitement mon guide de démarrage dans le quel je vous partage 25 Questionnements pour bien commencer Journal Personnel chaque matin (vous pouvez facilement sauvegarder au format PDF ou imprimer ce bonus pour le lire dès que vous en avez envie).

L'inquiétude ne vide pas demain de son chagrin, elle vide aujourd'hui de sa force.

Leo Buscaglia

L'inquiétude donne souvent une grande ombre à une petite chose

Proverbe suédois

S'inquiéter...

Cela commence par une pensée lancinante.

Puis cela crée quelques pensées supplémentaires.

Et avant que vous ne vous en rendiez compte, une tempête se prépare dans votre esprit ! Vous faisant réfléchir de manière irrationnelle et engloutissant votre énergie mentale et physique peu à peu.

Je suis moi aussi confronté aux puissants effets négatifs que ces pensées toxiques peuvent avoir sur la vie et mon bonheur.

Mais au cours de ces dernières années, j'ai trouvé plusieurs habitudes qui m'ont aidé à considérablement moins m’inquiéter et à gérer plus facilement de telles pensées lorsqu'elles surgissent.

I) La plupart des choses qui vous préoccupent ne se sont jamais produites

inquiet inquieter

J'adore cette citation de Winston Churchill :

«Quand je repense à tous ces soucis, je me souviens de l'histoire du vieil homme qui a dit sur son lit de mort qu'il avait eu beaucoup de problèmes dans sa vie, dont la plupart ne s'étaient jamais produits.

J'ai trouvé que c'était très vrai dans ma propre vie.

Alors, lorsque des pensées toxiques apparaissent et que vous commencez à vous inquiéter, demandez-vous ceci :

Combien de choses que je craignais de se produire dans ma vie se sont réellement produites ?

Si vous êtes comme moi, la réponse sera : très peu. Et les rares qui se sont réellement produits n'étaient pour la plupart pas aussi terribles que je m'y attendais.

Les soucis ne sont le plus souvent que des monstres que vous construisez dans votre propre esprit.

Je trouve que me poser cette question régulièrement, et me rappeler à quel point les soucis qui sont réellement apparus étaient bien moins catastrophiques que ce que je m'étais imaginé me permet de rester plus calme. Cela m'aide aussi à freiner une pensée toxique avant qu'elle ne devienne une "grosse boule de neige de négativité".

II) Évitez de vous perdre dans des peurs vagues

Lorsque les peurs sont vagues dans votre esprit, lorsque vous manquez de clarté, il est très facile de vous perdre dans des inquiétudes exagérées et des scénarios catastrophiques.

Alors trouvez la clarté dans une situation qui commence à vous inquiéter en vous demandant :

Honnêtement et de manière réaliste, quel est le pire qui puisse arriver ?

Lorsque j'ai répondu à cette question, je continue en déterminant ce que je peux faire si jamais cette chose (assez improbable) se produit.

D'après mon expérience, le pire qui puisse arriver de manière réaliste, n'est généralement pas aussi effrayant que ce que mon esprit pourrait inventer lorsqu'il se déchaîne avec des vagues peurs.

Passer quelques minutes à retrouver la clarté dans votre esprit peut vous faire économiser beaucoup de temps, d'énergie et de souffrance.

III) N'essayez pas de deviner ce que quelqu'un d'autre pense

concentration inquieter

Essayer de lire dans les pensées de quelqu'un ne fonctionne généralement pas du tout. Mais si vous y arrivez, c'est que vous avez un sacré don !

Plus sérieusement, essayer de déterminer ce que pense une autre personne peu très facilement conduire à créer un scénario exagéré et même désastreux dans votre esprit.

Alors, choisissez une voie qui est moins susceptible de conduire à des inquiétudes et des malentendus :

Communiquez et demandez ce que vous voulez savoir !

Ce faisant, vous favoriserez l'ouverture et l'échange dans votre relation. Cela sera probablement plus sain pour vous. Vous évitant ainsi de de vous inquiéter et de créer de nombreux conflits et inutiles.

IV) Dites non à vos inquiétudes lorsque le moment n'est pas adapté

comment-dire-non

De temps en temps, lorsque je suis allongé dans mon lit et que je suis sur le point de m'endormir, je peux devenir plus sensible aux pensées négatives. Les soucis peuvent alors plus facilement commencer à bourdonner dans ma tête, et je commence à m’inquiéter.

Dans le passé, cela me conduisait souvent à des heures dans mon lit à tourner, virer sans trouver le sommeil...

Mais j'ai appris à repérer rapidement de telles pensées et à me dire:

Non ! Je ne vais pas y penser maintenant.

Je me dis ensuite ceci :

Je vais réfléchir à cette situation ou à ce problème à un moment plus adapté, où je sais que mon esprit sera plus clair.

Comme quand j'ai mangé. Ou le matin quand j'ai dormi.

Il faut un peu de pratique pour appliquer cette méthode de manière cohérente et efficace. Mais je vous assure que cela fait une grosse différence dans ma vie.

V) Les gens ne pensent pas à vous et à ce que vous faites autant que vous le pensez

personne toxique

Les autres ont également leurs soucis, leurs réflexions, leurs questionnements. Et leur esprit va à ce qui leur tient le plus à cœur, comme leurs enfants, leur conjoint ou le travail, l'école.

Alors il ne sert à rien de s'inquiéter en imaginant ce que les gens pourraient penser ou dire si vous faites quelque chose. Ne laissez pas de telles pensées vous retenir ou vous ralentir dans la vie.

VI) Entraînez-vous

sport bien être

Certaines choses fonctionnent très bien pour se libérer l'esprit et moins s'inquiéter. Pratiquer une activité physique est certainement l'une des façons les plus rapide de "sortir de votre esprit" encombré par trop de pensées négatives.

Je trouve également qu'après une séance de sport, je me sent plus concentré et plus sûr de moi pour prendre de nouvelles décisions.

Alors, même si le sport m'aide à être en meilleure santé, j'y trouve également la possibilité de me libérer l'esprit et de moins m'inquiéter pour des choses qui n'en valent pas la peine.

VII) Mettez votre inquiétude dans la lumière

pensée toxique insomnie angoisse nocturne

C'est l'un de mes préférés. Parce que ça marche !

Lorsque que vous commencer à vous inquiéter, mettez votre souci dans la lumière en n'en parlant avec un proche. Il devient alors beaucoup plus facile de voir la situation ou le problème pour ce qu'il est vraiment.

Le simple fait de verbaliser votre problème, de le présenter à quelqu'un d'autre va vous aider à l'évacuer. Parfois, l'autre personne n'a qu'à simplement écouter pendant que vous travaillez vous-même à haute voix.

À d'autres moments, il peut être très utile de laisser l'autre personne vous ancrer et de vous aider à trouver une perspective plus pratique et utile sur la situation actuelle.

Si vous n'avez personne de confiance à qui parler pour le moment de votre situation, laissez-la sortir en l'écrivant.

Le simple fait de le sortir de votre tête et de raisonner avec vous-même soit sur papier, soit dans un journal peut vous aider à vous calmer et à trouver la clarté. Après cet exercice, vous 

VIII) Passez plus de temps dans le moment présent

Lorsque vous passez trop de temps à revivre le passé dans votre esprit, cela nourrir vos inquiétudes quant à l'avenir.

Lorsque vous passez trop de temps dans le futur, il est également plus facile de se laisser emporter par des scénarios catastrophiques.

Alors consacrer plus de temps et d'attention au moment présent.

Voici les 2 méthodes préférées qui m'aide à renouer avec ce qui se passe en ce moment :

  • Ralentir : Faites ce que vous faites en ce moment, mais faites-le plus lentement. Bougez, parlez, mangez ou faites du vélo plus lentement. Ce faisant, vous deviendrez plus conscient de ce qui se passe tout autour de vous dans l'instant.
  • Interrompre et reconnecter. Si vous sentez que vous commencez à vous inquiéter, interrompez cette pensée en vous criant ceci dans votre esprit : STOP ! Puis renouez avec le moment présent en prenant juste une ou deux minutes pour vous concentrer à 100% sur ce qui se passe autour de vous. Mettez tous vos sens en éveilRessentez-le, voyez-le, sentez-le, entendez-le et ressentez-le sur votre peau.
Je vous conseil de lire également mon article sur l'exercice du "bain de forêt" pour aller plus loin

IX) Quel est le premier petit pas que vous pourriez faire ?

Pour me sortir de ces angoisses et arrêter de m'inquiéter à longueur de journée, je trouve vraiment, vraiment utile de commencer à agir afin de résoudre ce qui peut me préoccuper.

Alors je me demande :

Quel petit pas puis-je faire maintenant pour commencer à améliorer la situation dans laquelle je me trouve ?

Ensuite, je me concentre sur ce petit pasAprès cela, je trouve un autre petit pas et je fais celui-là aussi.

Voici la prochaine étape…

Maintenant, vous vous dites peut être :

Ce sont des informations vraiment utiles. Cet article est intéressant. Mais quel est le moyen le plus simple de mettre cela en pratique et d'apporter un réel changement afin de moins m'inquiéter ?

Eh bien, c'est peut être le moment pour vous de trouver votre premier "petit pas". Pour cela j'ai une surprise pour vous...

Votre guide Gratuit !

25 questionnements pour commencer votre Journal Personnel

Leave A Response

* Denotes Required Field